Qu’est-ce que la Blockchain ?


réseau blockchain

Tentons d’expliquer la technologie Blockchain, que l’on pourrait traduire littéralement en français par “chaîne de blocs”, rapidement mais surtout simplement. Tout d’abord, revenons sur la signification et la définition de blockchain : c’est un ensemble de blocs de données en constante évolution. Chaque bloc enregistre un ensemble de transactions, comme par exemple lorsque vous achetez une voiture. Il sera alors inscrit dans la blockchain que vous détenez dorénavant les papiers officiels qui confirment que le bien vous appartient, que vous l’ayez acheté à un particulier ou chez un concessionnaire.

La première application majeure de la ‘’Blockchain Technology’’ a été le très célèbre Bitcoin, lancé en 2009. Le Bitcoin est une crypto monnaie et la Blockchain est la technologie qui lui permet d’exister. La blockchain bitcoin est un registre public de chaque transaction bitcoin qui a eu lieu. Il ne peut pas être altéré ou modifié rétroactivement. Ainsi, les transactions sont plus sécurisées et plus sûres que les systèmes actuels.

Reprenons notre exemple avec l’achat de votre voiture. Cela ne saute peut-être pas aux yeux, mais il y a une énorme différence entre la blockchain et le système administratif classique de l’État qui gère le parc automobile. Aujourd’hui, le gouvernement stocke l’information sur ses propres serveurs centralisés, c’est-à-dire à un seul et même endroit physique. Les blockchains en revanche enregistrent et distribuent les informations à travers un groupe d’ordinateurs, qui peut être composé de centaine ou même de milliers de machines. Chacun de ces ordinateurs possède sa propre copie des transactions inscrites dans la blockchain. Cette décentralisation et cette synchronisation signifient qu’aucune entité ne contrôle les données à elle seule. Si une entreprise vend un actif à une autre, chacune voit les mêmes données. Tout le contraire donc de l’État qui est l’unique gestionnaire et responsable des informations qu’il collecte, conserve sur ses serveurs et qu’il est le seul (ou presque) à pouvoir consulter.

La cryptographie, la méthode mathématique qui permet de garder les données secrètes et prouver une identité, entre ensuite en jeu lorsqu’il s’agit d’enregistrer des transactions. Blockchain utilise la même technologie de clé cryptographique qui empêche les pirates de voler votre numéro de carte de crédit lorsque vous le tapez sur un site de commerce en ligne. Une clé numérique unique et personnel garantit que vous seul pouvez entrer une transaction dans la ‘’chaîne de bloc’’ concernant vos actifs, tandis qu’une autre clé numérique public permet à quelqu’un d’autre de confirmer que c’est bien vous qui avez ajouté la transaction.