Qu’est-ce qu’une ICO ?

ICO est l’abréviation anglaise de Initial Coin Offering. Il s’agit d’un mécanisme alternatif de collecte de fonds comparable à un PAPE (Premier Appel Public à l’Épargne) avec deux différences majeures :

  • L’investisseur ne possède pas d’actions de la future entreprise.
  • L’entreprise doit être d’une façon ou d’une autre liée à la Blockchain.

Pour faire simple, une startup avec une idée cool connectée à une Blockchain va générer ses propres jetons numériques ou  ICO coin (crypto token) et les mettre en vente en échanges, généralement de Bitcoin ou d’Ethereum (les deux crypto monnaies les plus développées et connues dans le monde). Les investisseurs peuvent ensuite dépenser ces jetons ICO crypto contre des services/produits mis en vente par la startup ou les conserver et espérer réaliser une plus-value à la revente si le projet fonctionne.

L’augmentation de la valeur de référence est essentielle pour comprendre l’attrait des ICO. Ce ne sont pas uniquement des transactions pour l’amour du produit ou du service. Il s’agit d’investissements effectués dans l’espoir d’obtenir des rendements rapides et solides.

ICO Blockchain Kodak

C’est donc un moyen totalement nouveau de lever des capitaux pour un projet ou une start-up, que l’on pourrait comparer à une campagne de levée de fond sur la plate-forme Kickstarter. Apparu en 2013, le nombre d’ICO a réellement explosé l’année dernière (ndlr : en 2017) durant laquelle, un montant record de 4 milliards d’euros a été investi.


Les points positifs

Cette forme alternative d’investissement présente de nombreux avantages :

  • Certains projets n’auraient pas pu voir le jour faute de financement ‘’classique’’.
  •  Il n’y pas de paperasse inutile.
  • Elle permet aux créateurs d’entreprise de bâtir une communauté autour de leurs projets dès le lancement.
  • Cela donne un coup de boost supplémentaire à l’innovation.
  • N’importe qui peut désormais investir facilement à hauteur de ses moyens.

Les points négatifs :

Bien qu’il y ait de nombreux exemples d’ICO réussies et qu’elles soient sur le point de révolutionner le système financier, les investisseurs sont avertis de se méfier car certaines campagnes d’ICO blockchain sont en fait frauduleuses. En effet, ces collectes de fonds n’étant pas encore réglementés par les autorités financières, les fonds perdus suite à ces transactions frauduleuses pourraient ne jamais être récupérés.

Début septembre 2017, la Banque populaire de Chine a officiellement interdit les ICO, les citant comme perturbateurs de la stabilité économique et financière. La banque centrale a déclaré que les jetons ne peuvent pas être utilisés comme monnaie sur le marché et que les banques ne peuvent pas offrir de services relatifs aux ICO. En conséquence, le Bitcoin et l’Ethereum se sont tous deux effondrés. L’interdiction pénalise également les offres déjà réalisées.

Début 2018, c’est Facebook, Twitter et Google qui ont tous interdit la publicité pour les ICO sur leurs plateformes.

Avant d’investir dans une ICO, il faut vérifier sa fiabilité. Voici quelques conseils à suivre :

  1. Les objectifs du projet doivent être clairement et précisément établis.
  2. La société qui lance une ICO doit être totalement transparente en ce qui concerne ses membres, son business plan, sa localisation, ses deadlines, etc.
  3. La société doit avoir des termes et conditions juridiques établis concernant son ICO.
  4. Les fonds de l’ICO doivent être stockés dans un portefeuille numérique (ou wallet en anglais). Il s’agit d’un portefeuille qui nécessite plusieurs clés pour être accessible. C’est une protection utile contre les escroqueries, en particulier lorsqu’un tiers neutre est détenteur de l’une des clés.

Il n’y a malheureusement aucun moyen de garantir à 100% la fiabilité d’une ICO, il y aura toujours une part de risque à prendre. Mais d’un autre côté, les ICO peuvent aussi offrir d’énormes récompenses. Il faut donc prendre les précautions nécessaires avant de pouvoir tirer le meilleur parti de ces nouveaux investissements.


Comment investir dans une ICO ?

Maintenant que vous avez vérifié la fiabilité d’une ICO et que vous souhaitez investir dans le projet, il va falloir vous familiariser avec le fonctionnement des crypto monnaies. Dans la plupart des cas, l’investissement se fait à partir de crypto monnaies existantes comme le Bitcoin ou l’Ethereum. Il faut donc déjà posséder un portefeuille de cryptomonnaies et évidemment des jetons de crypto monnaies. Voici les étapes à suivre pour réaliser un investissement de A à Z :

  1. Inscrivez-vous à un service d’échange de monnaies numériques comme par exemple coinbase. Il existe des centaines de services d’échanges et de portefeuilles de crypto monnaies accessibles en ligne et très faciles à utiliser.
  2.  Achetez la devise dont vous avez besoin pour investir dans l’ICO et mettez ces fonds sur votre portefeuille numérique.
  3. Rendez-vous sur la page officielle de l’ICO à laquelle vous souhaitez participer et inscrivez-vous.
  4. Ensuite, il vous suffira de transférer le montant que vous souhaitez investir depuis votre portefeuille à l’adresse publique de l’ICO (généralement des Ethereum). En retour, vous recevrez des jetons de l’ICO en question directement sur votre portefeuille. N’oubliez pas qu’il y a des petits frais associés au transfert de crypto monnaies, prévoyez donc un peu plus large pour couvrir ces coûts.
  5.  Gardez le nouveau jeton ou échangez-le contre des euros ou d’autres devises numériques.

Conclusion

Le phénomène ICO est devenu un outil qui peut révolutionner l’ensemble du système financier. Elle a déjà donné naissance à des technologies innovantes comme Ethereum et a prouvé sa capacité à générer des levées de fonds pour de nombreuses d’entreprises en phase de démarrage ou start-up blockchain dans le monde entier. Mais n’oubliez pas qu’il y a aussi beaucoup d’arnaques qui profitent de l’engouement mondial autour des ICOs. Il faut avant tout s’informer et vérifier la fiabilité de l’entreprise et son projet avant d’y investir ses fonds.