Comment fonctionne la technologie Blockchain ?

réseau blockchain

Blockchain est la technologie qui se cache derrière les fameuses monnaies numérique (Bitcoin, Litecoin, Ethereum, etc.) qui défraient les chroniques ces dernières années. Cette technologie permet de distribuer de l’information numériquement de n’importe quel genre, mais pas de la copier : cela signifie que chaque donnée ne peut avoir qu’un seul et unique propriétaire. Mais si vous avez déjà une idée de ce qu’est la technologie, savez-vous comment la Blockchain fonctionne réellement ?


Fonctionnement de la technologie blockchain

Le fonctionnement de cette technologie ne repose pas sur des avancées extraordinaires dans l’informatique ou les capacités des ordinateurs modernes, mais plus sur l’utilisation et l’organisation de trois technologies déjà bien en place :

  • la cryptographie des clés privées,
  • un réseau distribué avec un registre de compte partagé,
  • assurer des transactions de manière sécurisée dont toutes les étapes sont vérifiables et infalsifiables.

Prenons l’exemple d’une personne souhaitant effectuer des transferts sur internet grâce à la blockchain. Cette personne se voit attribuer une clé dite privée et une clé dite publique. Cette première étape permet de créer une identité numérique sécurisée. La combinaison de ces deux clés assure l’identification de la personne et lui permet ainsi de signer ses transactions sur la blockchain.

Mais ces clés seuls ne suffisent pas, il faut également disposer d’un réseau distribué et décentralisé. Cela tombe bien, la technologie Blockchain fonctionne sur ce principe !

réseau décentralisé

Expliquons dans un premier temps pourquoi un tel réseau est important pour garantir les transactions. Tout le monde connaît l’histoire du bruit d’un arbre dans une forêt qui tombe. S’il y a des témoins sur place qui peuvent enregistrer le son de la chute de cet arbre, ils pourront rapporter qu’il a bien fait du bruit en tombant, avec des preuves à l’appui. Mais si personne n’est présent pour constater, n’importe qui peut contester ce fait.

Le fonctionnement de Blockchain repose sur ce principe : il est nécessaire que plusieurs personnes constatent par eux-même les transactions et tombent d’accord. Évidemment, on ne parle pas ici de gens scrutant toutes les transactions une par une. Dans ce réseau distribué et décentralisé, chaque utilisateur est également un acteur ! Tous les ordinateurs appartenant au réseau (les nœuds) participent aux très nombreux calculs qu’engendrent la combinaison des clés évoquées plus haut et ce réseau : les fameux blocs de la blockchain. Lors d’une transaction blockchain, un bloc est créé contenant toutes les informations nécessaires : l’heure, la description et les clés privées et publiques. Ce bloc est ensuite distribué à tous les nœuds du réseau qui vont alors s’assurer que tout est conforme. Si c’est le cas, le bloc est validé et intégré à la chaîne.